Sprint finale

read 988 times

Walter Bieri - Èditorial

Avant la pause estivale, nous avions encore beaucoup de travail, car comme chaque année j’étais en tournée avec l’équipe des inspecteurs du camping. Vous trouverez dans ce numéro un article consacré à cet engagement pour le bien-être des campeurs en Suisse.

Ces missions sont très révélatrices et m’emmènent dans toutes les régions de notre pays. Je suis toujours étonné de la  variété 

des campings suisses. Du plus petit camping nature avec 20 emplacements à l’installation la plus moderne avec des centaines d’emplacements, tout est disponible.

Personnellement, je préfère les voyages spontanés dans de petites structures sans parcelles définies et avec la possibilité d’allumer un feu de temps en temps, parce que pour moi, c’est encore du vrai camping. On trouve encore beaucoup de telles places dans le Jura, l’Oberland bernois, le Valais et l’Engadine. Ces emplacements ne sont souvent pas situés dans les meilleurs endroits ou au bord des lacs, mais ont l’avantage d’avoir un charme particulier, et vous pouvez généralement trouver une place de parking sans réservation.

Pour ceux qui aiment le confort et le luxe, il y a des emplacements aux endroits privilégiés, au bord des lacs, au Tessin, dans la région des lacs et dans l’Oberland bernois. Ils sont généralement complets pendant les mois d’été et une arrivée spontanée sans réservation y est presque impossible.

Qu’il soit spontané ou planifié longtemps à l’avance, qu’il soit rustique ou confortable, que ce soit à la montagne ou au bord du lac – je vous souhaite à tous des heures de camping relaxantes et ensoleillées.

Avec mes salutations confiantes