Sur les routes de corse

read 1413 times

Sipiontour - Du nord au sud de l'île

Camping Chez Antoine

Camping Chez Antoine

Pendant les mois d’été, nous aussi, nous sommes parfois attirés hors de Suisse. La destination de cette année est l’île de Corse. Nous avons beaucoup entendu parler de cette île; des barbares, des gens hostiles, des hold-ups, pas faisable en campingcar, des plages magnifiques et uniques, etc. On a envie de vivre ça par nous-mêmes et de partir en voyage!

Premièrement, nous traversons les Alpes en auto-train. Transporter son auto à travers les Alpes! Quoi? Nous avons été interrogés à plusieurs reprises sur cet auto-train. Pendant les mois d’été, vous pouvez partir directement de Kandersteg dans l’Oberland bernois à Iselle en Italie. Cela nous permet d’éviter les embouteillages au Gothard et depuis Iselle on arrive relativement rapidement sur l’autoroute en direction de Milan.

Lors d’un voyage de nuit via Gênes, nous atteignons le port de Livourne vers 1 heure du matin. L’embarquement commence à 6 heures, donc nous passons une bonne nuit de sommeil dans la zone portuaire.

Comme nous n’embarquons pas pour la première fois à Livourne, nous sommes presque en mode vacances. Nous avons ensuite garé «speedy» dans le garage du ferry, et emmené le matériel de lecture et la nourriture sur le pont supérieur. Nous avons obtenu un siège et pouvons maintenant profiter du premier lever de soleil.

Après 4h30 de trajet nous quittons le ferry à Bastia. Nous laissons la ville de côté et roulons tout droit vers la côte nord. Directement, hmmm il y a de vraies montagnes sur le chemin. Il n’y a pas de raison pour qu’une île soit toujours «plate».

Nous nous dirigeons vers notre premier endroit où séjourner, www.campinglebodri.

com. Le camping se situe à environ 1,5 kilomètres de l’Ile-Rousse et à 20 kilomètres de Calvi. Un train traverse presque tout le camping, cela a du charme (il ne circule pas si souvent). Il y a un arrêt et vous pouvez prendre le train directement vers les deux villes, soit à gauche, soit à droite.

Le vrai point fort de cet endroit est la plage. Après environ 200 m, en passant sous les rails, vous atteignez une plage de sable aux allures des Caraïbes. Vous devez voir cela de vos propres yeux.


Aujourd’hui nous découvrons l’Ile-Rousse! 

Et nous sommes toujours et à nouveau enthousiastes d’avoir acheté notre van. Vous allez en ville, mettez le van au bord de la route puis visitez.

Notre voyage continue. La destination est Calvi, à au moins 25 kilomètres de l’IleRousse (sourire). Pour visiter Calvi nous nous installons au Camping La Pinède, www.camping-calvi.com. Le camping est aux portes de Calvi et dispose d’une piscine. 

Ici aussi, aucun problème pour obtenir un emplacement libre. Aujourd’hui, c’était au tour de Silvio de cuisiner; nous allons donc à Calvi chercher un bon restaurant (le cuisinier paie, hi, hi).

Calvi vaut le détour et devrait certainement figurer sur la liste lors de votre visite en Corse. Les gens rient, sont drôles et profitent de la vie. Avant le dîner, nous avons escaladé la colline qui surplombe la ville. En récompense, une magnifique vue panoramique.

Le soir, avec un dernier verre, nous avons discuté de la suite de notre voyage. Oha, Pia a fait de recherches; elle dit quelque chose à propos de la vallée du Fango et des bassins de baignade. Hummm, qu’est-ce que tu veux dire par là? Par mesure de sécurité, Silvio consulte Google Maps et ...

Le voyage se poursuit de Calvi à la vallée du Fango. On dit qu’il y a ici d’innombrables bassins de baignade et qu’une randonnée le long de la rivière est aussi aventureuse.

Le dernier kilomètre de l’approche du terrain Galeria à Tuarelli n’est pas pour les grands camping-cars ni pour les caravanes. 

Un pont étroit doit être traversé et certains emplacements sont sous des arbres denses. 

L’endroit a probablement connu des jours meilleurs. Mais si vous êtes autonome et que vous avez vos propres toilettes avec vous, c’est un Hotspot!

Nous partons à la découverte. A quelques mètres de notre emplacement, nous nous retrouvons déjà sur un lieu de baignade de premier ordre. Tout simplement incroyable, presque plus beau qu’au bord de la mer.

Treppe des Königs von Aragon.


Nous étions complètement fascinés par la vallée du Fango. Si jamais vous êtes en Corse, visitez cette vallée. Mais pour nous, cela a continué, car maintenant le plaisir a commencé pour le «conducteur». Notre voyage s’est dirigé vers les Calanques. Apparemment, les rues y sont assez étroites.

Nous avons décidé de visiter la ville de Porto et avons passé la nuit au camping www.futanaalora.fr.

Porto est assez touristique. De là, d’innombrables excursions en bateau dans la région sont proposées. Nous nous sommes promenés dans la ville, sommes allés nous rafraîchir rapidement et avons apprécié la «dolce far niente». Le camping est un peu au-dessus de Porto, mais nous l’avons beaucoup aimé. Il a une piscine et il y a aussi des bassins de baignade à proximité (est-ce un nouveau passe-temps de SiPionTour maintenant?).

Les Calanques nous attendent! Nous avons beaucoup lu à ce sujet; trop étroit pour conduire le camping-car, des heures d’embouteillages, beaucoup de circulation ...

Eh bien, nous voulions en faire l’expérience par nous-mêmes. Nous avons donc quitté Porto avec des sentiments mitigés.

Quelle expérience! Les yeux de Silvio s’illuminent encore aujourd’hui quand il pense aux Calanques. La route est absolument praticable, nous avons même croisé des autocars. Eh bien, vous devriez quandmême être capable de faire des marchearrières. Mais nous en avons pris pleins les yeux.

Et encore et encore ces vues magnifiques! 

Lentement, nous arrivons en plaine. La Corse est tout sauf plate. En quelques kilomètres, vous êtes de retour sur une montagne ou à la mer. Donc après avoir circulé sur cette route en sueur, nous nous sommes dirigés vers la plage de Cargèse. Il y a de nombreux panneaux d’interdiction de camping ici, mais si vous demandez poliment et consommez quelque chose, vous pouvez toujours vous garer.

Grâce à nos réseaux sociaux, nous avons reçu un conseil pour le camping Chez Antoine à Olmete (à environ 6 km de Propriano). Les installations sont simples mais fonc tionnelles comme presque partout en Corse. Nous avons toujours trouvé les toilettes et les douches très propres. L’endroit n’a pas de page d’accueil, car il vit probablement du bouche à oreille. Quoi qu’il en soit, nous avons tellement aimé cet endroit que nous avons décidé de rester plus longtemps. 

Nos ravitaillements touchaient lentement à leur fin (oui, nous le savons, toujours refaire son stock) et il n’y avait aucune possibilité de faire des emplettes sur le site lui-même.

Ainsi Silvio a donc pris l’IO Hawk et est parti à la recherche d’un magasin. Il y a un supermarché à environ 2 kilomètres de la place, mais l’auteur l’a tellement aimé qu’il a immédiatement conduit 7 kilomètres jusqu’à Propriano. C’est un super circuit (tout le long de la route principale, smile).

Nous maintenons une tradition: une fois par voyage, il y a une fondue! Et les traditions sont là pour être perpétuées. Bien sûr, nous apprécions aussi la cuisine locale. Mais c’est à cet endroit et à ce moment que nous avons senti que le temps était venu de respecter notre habitude. 

Nous avons passé un merveilleux moment dans ce beau morceau de terre. En fait, nous ne voulions plus partir d’ici, mais comme l’île voulait être explorée d’avantage, nous nous dirigeons alors vers notre prochaine destination, Bonifacio. Mais nous en parlerons à une date ultérieure ... SiPionTour 

disent à bientôt.